TRAITEMENT DES MALNUTRITIONS SÉVÈRES (MAS)
Place des

BOUILLIES CONCENTRÉES LIQUÉFIÉES (BCL)

bamisa

06g

rev 07/12/2020

Les BCL n’ont pas l’indication de traitement des Malnutritions Aigues Sévères (MAS). Cependant, en l’absence de possibilité d’une prise en charge spécifique selon les protocoles en usage, les BCL trouvent leur légitimité pour leur traitement.

En effet, c’est à la demande d’une association franco-burkinabé, animant un Maquis Bébé à Ouagadougou, qui n’avait pas de solution pour référer les MAS du quartier, qu’un traitement de ces enfants par des BCL a été mis en œuvre. (Voir Document 09a le projet Bamisa au fil des jours, Burkina 2020).

Cette possibilité de prise en charge doit être exceptionnelle et se limiter aux enfants MAS sans complications ne pouvant bénéficier du protocole OMS-UNICEF.

Prise en charge des MAS sans complications

Comme pour le traitement des MAM, l’allaitement doit être stimulé.

Le schéma proposé pour le traitement des MAS se calque sur celui des MAM (Cf. Document 06f  Traitement des MAS, place des BCL) en ajoutant une à deux BCL de plus par jour. Certains enfants devront ainsi bénéficier de 3 à 4 BCL par jour.

Dès que l’enfant repasse en MAM, les quantités de BCL sont celle proposées dans le traitement de la MAM. Ensuite, il est recommandé de continuer à leur donner  une BCL par jour pendant quelques semaines ou quelques mois pour éviter une rechute.

Comme pour les enfants traités pour MAM, il est utile de demander aux familles de s’engager, verbalement ou par écrit, à ce que l’enfant suivi soit le seul à consommer la farine et les bouillies. Il s’agit de motiver les familles pour que la farine ne soit pas partagée avec d’autres membres de la famille.
 

NB Un exemple de contrat d’engagement, rédigé dans le cadre d’un programme urbain de prise en charge d’enfant MAS, (programme dit ‘’Urgence malnutrition’’) est disponible.

 

retour

télécharger ce document